+33 (0)7 72 06 46 28 contact@galerieresonances.com

Jean-Claude Boudier

Le Tréport, France

« Le dessin est la probité de l’art !

Dessiner ne veut pas dire simplement reproduire des contours ; le dessin ne consiste pas simplement dans le trait : le dessin c’est encore l’expression, la forme intérieure, le plan, le modèle.

Voyez ce qui reste après cela ! Le dessin comprend les trois quarts et demi de ce qui constitue la peinture. Si j’avais à mettre une enseigne au-dessus de ma porte, j’écrirais Ecole de dessin, et je suis sur que je ferais des peintres… »

                                                                               JAD Ingres

 

Jean-Claude Boudier a étudié le dessin à l’académie de Paris, rue Lepic à Montmartre.

Naturellement, Jean-Claude s’est mis à la peinture et à la sculpture. Il se lance dans cette voie en parallèle de son activité professionnelle d’ébéniste.

C’est un homme de matière : Il peint et dessine tout en volume, un regard sur ses œuvres permet de comprendre l’être charnel qu’il est, habitué à palper ces différentes matières…

Ses thèmes favoris sont le corps, l’Etre dans son expression la plus forte, nu de tout…, la relation humaine. Il se passionne aussi pour le monde animal et la nature dans ce qu’elle lui apporte de plus beau : une certaine transformation intrinsèque, une résonance, un ressenti de Beauté voire supériorité…

Le dessin du Nu est fondamental dans sa démarche créative. On peut en effet, admirer que son sens humaniste et réaliste s’y exprime sans retenu.

Homme nu

Micheline Bousquet - peintre

Née aux USA, Micheline Bousquet, artiste peintre autodidacte, est issue d’une double culture, américaine et canadienne. Elle peint depuis 1980, l’année où elle arrive en France des États Unis. Depuis toujours, son style non-figuratif reste résolument libre. Son sujet est l’expérience de la peinture elle-même. Aujourd’hui sa matière de prédilection est l’huile.

Dans une large mesure, le travail de Micheline Bousquet réside dans une exploration constante de la puissance expressive de la couleur. La couleur devient une fin en soi. Parfois les compositions sont simples, parfois plus complexes, voire difficilement lisibles. « C’est comme construire un puzzle. Comment faire pour que les pièces s’emboîtent ?

Pendant ces années d’évolution artistique, elle participe à plusieurs expositions, en solo et collective.

Les œuvres de Micheline Bousquet se trouvent dans des collections privées en Allemagne, Belgique, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, et Japon.

FORMATION ACADÉMIQUE : Etudes Supérieures aux USA

Micheline Bousquet

VARENGEVILLE sur mer, France (1946-2021)

Evocation - Micheline Bousquet
Gil Browaëys

Gil est né en 1952, il se dit anti-céramiste, il est hors cadre. A travers des techniques ancestrales il s’amuse à mélanger différentes terres, l’argile, l’ardoise ou la porcelaine.  Selon son inspiration il y ajoutera des métaux ou encore du verre…Un risque quasi-calculé au degré près pour la cuisson dont le résultat jouissif atteint bien souvent son paroxysme.

Après des études au lycée technique de Beauvais, il développe la faïence de type ancien dans une entreprise de l’Indre. Il crée son atelier en 1971 à Aumale, poursuivant ses recherches de grès émaillé et de porcelaine. En 1993 la construction de ses propres fours devient une nécessité et il aborde les grès embraisés. Gil n’hésite pas à créer des pièces monumentales. Il monte son four brique par brique autour de ses créations. Après la cuisson au bois, il le démonte pareillement seul dans un grand silence prêt à accueillir ce qui Est !

Gil Browaëys

Saint Quentin – la Motte

Reliquaire 1, Gil Browaëys, Exposition Élémentaire La force intime de l'art

Jonathan De Cesare

Charleroi – B

Très inspiré par la renaissance italienne et les artistes flamands, Jonathan se concentre sur les peintures faciales, si remarquables avec leurs coups de pinceau merveilleusement maîtrisés. « Mon travail s’inspire de vieilles images, peintures et personnes que je rencontre au hasard ». L’artiste a été repéré par « Royal Talents » et est devenu l’un des 12 ambassadeurs mondiaux de la marque. Il aura l’occasion de montrer son travail au Rijksmuseum d’Amsterdam en 2020 pour l’anniversaire de la 150ème marque.

 

Portrait 2

Patricia Erbelding

 

Blues 3 30.30cm, Patricia Erbelding, Galerie Résonances, Exposition Élémentaire La force intime de l'art
Patricia Erbelding en atelier

Paris

Patricia Erbelding est une artiste peintre abstraite contemporaine française. Elle est née en 1958 à Paris, elle vit et travaille à Paris et à Saint-Etienne où se trouvent ses ateliers. Après des études littéraires, elle commence à travailler en 1983 dans un atelier de gravure. Alors qu’elle se perfectionne dans les techniques de l’estampe, elle aborde également la peinture, la sculpture et la photographie qu’elle intègrera ensuite dans son travail pictural. C’est dans cette même période qu’elle produira ses premiers livres d’artiste. Ce sont ces différents domaines qu’elle développera ensuite tout au long de sa carrière pour créer un corpus d’œuvres riche et reconnaissable par sa singularité.

Floriane Lataille

Chevry-Cossigny / Seine et Marne

Floriane Lataille, Galerie Résonances, exposition Élémentaire La force inime de l'art

Issue des arts appliqués (Olivier de Serre), Floriane à trouvé son bonheur dans la multitude de couleurs et la transparence qu’offre le verre.

D’abord formée au CERFAV, en Lorraine, sur diverses techniques verrières, et plus particulièrement le soufflage à la canne, elle s’oriente ensuite vers le travail du verre tendre a la flamme permettant plus de liberté dans les formes et les couleurs.

C’est en travaillant au sein de l’atelier de Jean-Pierre Baquère et d’Alain Villechange en parallèle d’une formation a l’AFEDAP en bijouterie contemporaine qu’elle va poursuivre ses recherches à la flamme orientées principalement vers le bijou contemporain.

Membre de l’Association des Perliers d’Art de France, elle cherche à promouvoir par l’enseignement le multitude de technique que permet le verre et ainsi transmettre la flamme. 

Lysiane Lécuyer

Deuil-la-Barre

Lysiane Lécuyer, Galerie Résonances, exposition Élémentaire La force inime de l'art
4 20.20cm, Lysiane Lécuyer, Galerie Résonances, Exposition Élémentaire La force intime de l'art

Après l’école d’art dramatique de Strasbourg, Lysiane  sera actrice professionnelle de 1979 à 1989 . Sa passion pour l’art la mènera instinctivement à l’acte pictural, c’est son hymne à la vie. 

« Mon médium essentiel, le sable. Le grain de sable qui a traversé le temps, l’histoire des hommes, trace sensible de notre passage sur terre.

Grain de sable transfiguré par la lumière, reflet des éclats de lumière que tout homme porte en soi.

Une émotion née d’un mouvement intérieur du cœur nous accompagne au seuil du mystère. Un voyage silencieux où chacun peut trouver sa propre couleur sa propre résonance, libre de toute entrave. »

Lysiane Lécuyer

 

Technique mixte sur toile – Sable, Acrylique et Pigment

Alain Colliard

Alain Colliard

Alain Colliard (BIHOREL) artiste peintre, sculpteur, graveur et tapissier est né dans les Yvelines en 1944. Formé aux  Beaux-arts de Rouen et du Havre  il entame une carrière dans le journalisme qui lui permettra de voyager dans le monde entier. Il redécouvrira la couleur lors d’un voyage au Guatemala. Peintre du figuratif pendant  55 ans il passera presque naturellement à l’abstraction.

Alain Colliard travaille toujours accompagné de musique soit le jazz soit le chant grégorien.  Avant de peindre, il a sa palette en tête et la musique lui suggère le rythme. L’instinct suit alors cette vibration. Il devient ainsi le chef d’orchestre au service de ce rythme, et y trouve  l’équilibre, l’harmonie et les contrastes nécessaires à l’aboutissement de ses créations abstraites sur la toile. Quelques unes de celle-ci seront éditées en subligraphie, une technologie de reproduction d’images de très haute qualité sur des matériaux durs apprêtés d’un vernis polyester. L’impact visuel des images « sublimées » sur des plaques aluminium en finition brillante est saisissant !

Maxime Plancque

Forgeron d’art – 1958 Rouen

Maxime vit actuellement à proximité de Caen où il possède sa propre forge.
Maxime est un artiste figuratif, il représente la figure humaine par de simple silhouette élancée à l’aspect inachevé.

Chaudronnier de formation, c’est à 40 ans que Maxime Planque décide de reprendre ses études. Il entame des cours de ferronnerie à l’Ecole de Strasbourg. Il enseignera ensuite cette discipline au Havre et en région parisienne. Son savoir-faire lui permettra de côtoyer le monde de l’art notamment dans la restauration de tableaux.
Par martèlement du fer porté à une température de 1200c°, il sculpte des formes expressives empreint d’émotionnel.

Les sculptures assemblées sur un socle sont amovibles et orientables permettant ainsi une grande liberté d’expression.

Maxime Plancque a participé plusieurs années au Salon des Métiers d’art des Métaux à la ville d’Eu (Les Fèvres).
Depuis les années 2000 Maxime expose à Paris, au Luxembourg, en Belgique et en Hollande.

 Sylvie HENROT- RESONANCES-Galerie d’art / 5-7 rue de la Tour 76470 LE TREPORT

Conversation

Alexis Pandellé - peintre
L'homme qui Marianne Russilly 2000€

Marianne Russilly

France

 

Marianne Russilly a été comédienne, clown dans les hôpitaux, danseuse. Elle travaille depuis 17 ans dans les ateliers pédagogiques du Louvre. Elle y pratique le mime et y exerce ses talents de conteuse.

La nature est sa principale source d’inspiration. Elle sculpte depuis 25 ans. Elle imagine et conçoit ses personnages empreints de son expérience de vie. Les corps sont souvent en mouvement ou en équilibre. L’expression du visage est aussi une caractéristique du travail de Marianne.

Elle crée ses bronzes à partir de l’argile, de la cire à modeler et de moulage d’éléments naturels glanés par-ci, par là…

L’homme qui

Bertrand Thomassin

1963 <lieu de naissance>

Bertrand Thomassin né en 1963, il vit et travaille à Dieppe. Il a fréquenté l’école des Beaux-arts de Rouen de 1981 à 1983. Il expose un peu partout dans le monde.

Il utilise des bois flotté, du bois laminé, blanchi par la mer qu’il ramasse sur les plages et qu’il dégrossi si nécessaire. Il se sert de la forme initiale du bois. Il étale de longs à-plats de couleur acidulés tout en respectant la matière.  Il y ajoute des fils de fer rouillé également récupérés pour donner vie à des personnages imaginaires.

Il puise son inspiration dans la vie de tous les jours, les musiciens, les fêtes populaires, les gens du cirque…Il en résulte une œuvre optimiste, tendre et pleine de poésie.

Les sculptures de Thomassin symbolisent l’éternelle et interminable longue marche des hommes vers un Monde Meilleur.

Avoir l’embarras de l’anchois

Au plaisir de vous rencontrer, contactez-moi

Vous êtes les bienvenus dans la galerie

10.30 à 12.30 – 15.30 à 19.00

Vacances de Noël :
du jeudi au dimanche

*   *   *

ou sur rendez-vous :

5 et 7 rue de la Tour
76470 Le Tréport
T +33 (0)7 72 06 46 28
E contact@galerieresonances.com

* * *

* * *